Tout sur l'association

Opium Philosophie est une association étudiante existant depuis 2011. Créée à l'origine par des étudiant.e.s de Sciences Po Paris, elle est aujourd'hui présente dans plusieurs établissements de l'enseignement supérieur. Elle a pour objet de promouvoir la philosophie comme pensée critique sur le monde contemporain parmi les étudiant.e.s et les jeunes, au travers d’activités variées.

Mission
L'association soutient que la philosophie, loin d’être une discipline réservée à un cercle d’expert.e.s et à une arène universitaire, a une fonction pratique. Elle doit donc s’intéresser aux enjeux du monde contemporain et pour cela collaborer librement avec les autres domaines d’études (sciences humaines, sciences et techniques, arts et littérature, etc.).
Dans cette logique de pluridisciplinarité, l’association défend l’utilité et l’accessibilité de la philosophie pour chacun.e, quels que soient son âge et son parcours.

Histoire
1/ Genèse
Une petite dizaine d’étudiant.e.s de Sciences Po Paris se propose à la rentrée de septembre 2011 de constituer une association de philosophie, après 10 ans d’absence d’une telle initiative au sein de l’institution de la rue Saint-Guillaume. Faisant le constat d'une philosophie cantonnée à l'Université – et presque absente de l’Institut d’Études Politiques, les fondateur.trice.s ont souhaité ouvrir un espace de réflexion et de promotion de la philosophie sur des thèmes de réflexion ancrés dans le monde contemporain. Le groupe soumet le projet auprès de l’école. Le nom « Opium » provient d’un acronyme humoristique imaginé par les fondateurs signifiant « Ordre des Philosophes Inutiles Utopiques et Machiavéliens ». L’administration de Sciences Po Paris est réticente dans un premier temps à l’adoption du nom « Opium Philosophie » par l’association au sein de ses murs.

L'association naissante organise des cafés-philo, une émission de radio et des conférences, ou encore une nuit de la culture à Sciences Po Paris7. Ces événements réunissent dès l’origine des étudiant.e.s et des intervenant.e.s extérieur.e.s pour débattre autour de thèmes communs comme une conférence sur l’ivresse animée par Raphäel Enthoven ou une autre sur « le courage en politique » avec Cynthia Fleury.

2/ Développement
Opium Philosophie s’est rapidement développée au-delà de son berceau de la rue Saint-Guillaume, où elle reste toutefois bien présente, essaimant dans les facultés de philosophie parisiennes et franciliennes avant d’atteindre Lyon et Milan en 2017. En 2018-2019, les membres proviennent en majorité de Paris I Panthéon-Sorbonne, suivi de Paris IV Sorbonne Université, Paris X Nanterre, Sciences Po et Paris Sciences et Lettres (PSL) exaequo. Les universités Paris II Panthéon-Assas, Paris V Descartes, Paris VII Diderot, Dauphine et l’ENS Lyon y sont également représentées.

L’association est bientôt devenue la première association de philosophie étudiante parisienne. L’émission de philosophie de France Culture « Le journal de la philo » évoque la parution de la revue La Nuit en juin 20188. En décembre de la même année, les Cinesthésies d’Opium Philosophie reçoivent Isabelle Huppert et François Ozon pour présenter le film 8 femmes.

Activités
L'association organise des manifestations variées, évoluant chaque année. Elle propose ainsi :
- des conférences,
- des cafés-philo et des débats,
- une revue annuelle,
- des projections-débats mensuelles au Christine 21, les “Cinésthésies d’Opium”,
- une émission de radio diffusée par Trensmission, la “Radiopium”,
- des ateliers de philosophie dans des écoles primaires,
- des ateliers de philosophie dans des prisons, en partenariat d’abord avec l’association Champ Libre puis avec le Génépi, et de nouveau avec Champ Libre à partir de la fin 2018,
- des débats à l'issue de représentations scéniques aux Théâtre de Châtillon et Théâtre des Sources, appelés les “plateaux-philo”,
- des performances artistico-philosophiques (au Point éphémère en janvier 201813, au Club Silencio au cours de l’année 2018-2019...).
Opium Philosophie est parfois invitée à participer à des débats et des évènements à teneur philosophique, comme lors de la Nuit des Idées 2018 à Paris14 et à Lyon, pour les célébrations de Mai 68.

La revue d’Opium Philosophie
Dès juin 2012, une petite équipe décide de se lancer dans la création d’une revue de philosophie étudiante. Grâce à la participation enthousiaste de plus de cinquante jeunes auteur.e.s et artistes, ils.elles créent une revue réunissant des étudiant.e.s de divers horizons, afin d’ouvrir un nouvel espace de philosophie16. Les membres de la direction artistique de la revue fondent quant à elles l’ADN artistique de la revue.

Détaillé dans un manifeste, le projet de la revue repose sur quatre piliers, ainsi résumés :
“Nous revendiquons l’ouverture d’un espace de publication pour les jeunes non professionnels de la philosophie en refusant une philosophie strictement académique. Nous voulons rendre légitime cette parole philosophique étudiante.
Nous entendons créer une émulation en réunissant des étudiants de divers horizons. Nous nous opposons ainsi à un cloisonnement des disciplines.
Nous défendons une pensée nourrie d’une plus grande créativité. Notre démarche met en dialogue les arts, la littérature et la philosophie dans une approche plus libre.
Nous croyons en la nécessité pour la philosophie d’investir le monde contemporain. Nous refusons une pensée ossifiée et faisons le pari de l’absolue fécondité de la philosophie.”

Le premier numéro, “Les Sens du Voyage”17, voit ainsi le jour en avril 2013. Consacré au voyage, le dossier mêle réflexions philosophiques, carnets de voyage et contributions artistiques, pour mieux incarner cette volonté d’ouverture philosophique. Tirée à 1 000 exemplaires, la revue a été épuisée dès la première année de sa parution.
Lui ont succédé “Se nourrir au xxie siècle” (2014), “L’Énigme du Jeu” (2015), “Les Voies de la ville” (2016), “Projections” (2017) et “La Nuit” (2018). Le septième numéro, “Le Rythme”, sortira au printemps 2019. Fruit de contributions d’étudiant.e.s issu.e.s des parcours les plus divers, la revue cherche à offrir un panorama de la pensée philosophique étudiante contemporaine. Chaque revue comprend un ou plusieurs entretiens avec des personnalités du monde de la pensée, comme Michaël Foessel, philosophe, ou Zarca, Prix de Flore 2017, pour le numéro “La Nuit”.

La revue d’Opium Philosophie est soutenue par des partenaires publics - les Universités Paris 1, et Paris 4, Sciences Po, le CROUS de Paris, ou encore Paris Sciences et Lettres18 - ainsi que par quelques mécènes privés comme le cabinet Ecobra. Ces partenaires varient légèrement d’un numéro à l’autre.
Jusque là distribuée par les membres auprès des librairies, Opium Philosophie signe en 2018 un contrat de diffusion avec la Librairie Philosophique J. Vrin, qui organise depuis lors la représentation, la diffusion et la distribution de la revue.

Fonctionnement
Opium Philosophie est une association loi 1901, fonctionnant avec un bureau et des membres. Composé d'un.e président.e, d'un.e trésorier.e et d'un.e secrétaire général.e, le bureau est renouvelé tous les ans. Selon les statuts de l'association, il est toujours composé exclusivement d'étudiants.

L’adhésion à Opium Philosophie est gratuite. Les membres actif.ve.s, évoluant chaque année au gré des diplomations, ne sont pas tou.te.s en cursus de philosophie. L’association affirme en effet vouloir “créer un dialogue inter-universitaire avec tou.te.s les étudiant.e.s, et ce quelle que soit leur formation”. De nombreux membres d’Opium Philosophie sont issus de disciplines autres que la philosophie. Selon les années, l’association compte une quarantaine ou une cinquantaine de membres. Elle inclut désormais quelques jeunes diplômé.e.s parmi les étudiant.e.s.
Les membres d’Opium Philosophie se répartissent dans différents pôles correspondant aux activités de l’association. Celles-ci sont à l’initiative des membres et évoluent donc d’année en année.

→ Retourner au site principal