La puissance salvatrice de l’écriture dans le rap français.

Par Eva Glatigny

Photo @maks.ellies, photo prise durant le tournage du clip “champagne” du rappeur Luidji.

Le rap français est aujourd’hui de loin la musique la plus écoutée sur les plateformes de streaming en France, les artistes hip-hop dominent largement les classements annuels de Spotify et Deezer. Mais pourquoi le rap est-il si populaire aujourd’hui ? Il est bien entendu un effet générationnel comme l’évolution croissante de l’utilisation du streaming chez les jeunes consommateurs. Mais le rap semble plaire pour autre chose. Sortons des stéréotypes, le rap n’est pas seulement une musique militante, il a l’occasion de transmettre un message qui peut provoquer chez l’auditeur, une connivence, une confidence, voire une délivrance.

Elle brûle le fond d’son cœur, s’enferme dans sa réalité
Ash Kidd, Lolita

Le rappeur français Luidji a déclaré à la sortie de son album Tristesse Business saison 1 : “Puisse mon premier album guérir vos maux, comme il a guéri les miens”, comme s’il subsistait les vibrations de l’artiste dans l’œuvre. Et comprendre, comme l’a exprimé Jean-Paul Sartre dans Qu’est-ce que la littérature ?, l’écriture comme une tâche de générosité, permettant de se libérer de soi-même pour libérer l’autre. On peut se demander si l’émotion à la source de la création impacte le jugement subjectif esthétique de l’auditeur. Qui ne s’est jamais senti compris en écoutant les paroles d’une musique ? Touché de façon presque magique par une mélodie qui adoucit le cœur ?

Dessins du rappeur Nekfeu @ Ombeline Chambon

Le rap, si populaire aujourd’hui, peut être considéré comme une nouvelle forme de poésie. La poésie est “l’art d’évoquer et de suggérer les sensations, les impressions, les émotions les plus vives par l’union intense des sons, des rythmes, des harmonies, en particulier par les vers” 1. On peut d’emblée attacher cette définition à celle du rap, car ce dernier est avant tout “l’expression de ses sentiments ou de ceux des autres, d’une vérité ou d’un « trip » de nos envies”2 par le maniement d’effets rythmiques en rimes. En se livrant à travers ses textes, l’artiste offre à son auditeur une entente avec ses sentiments intimes et profonds. Il s’avère que pour apprécier une oeuvre musicale, il faut pouvoir s’y retrouver. Qu’il y ait une reconnaissance entre l’artiste et son public, un sentiment commun. La musique fait écho à nos propres émotions et sentiments, elle nous enveloppe de son et nous fait ressentir des nuances émotionnelles.

Les yeux rivés sur le vide, j’ai envie d’me voir aspirer, je savoure vite la douleur et j’te remercie d’m’avoir inspiré. Le seul moyen de te posséder, toi, c’est de poser des toiles, pour les pigments, j’ai mélangé tes larmes et des poussières d’étoile. J’ai été patient, réunissant chaque cil qui se détachait quand tu pleurais, pour en faire le plus joli des pinceaux.Nekfeu, Les étoiles vagabondes

Les  sensations,  les  émotions  et  les  sentiments  créent  l’objet  esthétique. “Esthétique” est issu du grec aïsthésis qui signifie « sensation ». Ce processus lié à la sensation inspire des émotions telles qu’une douleur émotionnelle peut amener la tristesse qui peut, elle, susciter le chagrin. Il semble nécessaire de vouloir se libérer d’un sentiment et c’est à partir de ce moment que la création apparaît. Créer c’est donner l’existence, c’est mettre dans le réel son for intérieur. Dans Anthropologie du point de vue pragmatique, Kant explique que la douleur est l’état premier de la vie. La douleur va s’opposer au plaisir mais, en même temps, elle va être l’aiguillon qui va nous pousser à faire cesser cette douleur. Si le présent n’était pas souffrance nous resterions à ne rien faire, et sans douleur, la vie s’épuise.

Quand j’écris dans l’noir, j’illumine la pièceAlpha Wann, Protocole

Ainsi la création invite à la libération, dans le sens où la création permet d’exprimer un sentiment, se détacher d’une contrainte. On comprend dès lors que le sentiment de chagrin est subi, et que l’acte créateur vient comme un exutoire. L’artiste va livrer son expérience, poser des mots sur des émotions, et des images sur des sensations. Il va évoquer des émotions par des notes, des mélodies qui échappent au langage. Mais à cela va s’ajouter un contenu spirituel. C’est bien ce qui fait toute la puissance salvatrice du rap : allier la musique et la poésie.

Dessin du groupe de rap PNL @ Ombeline Chambon
  1. https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/po%C3%A9sie/61960
  2. https://fr.wikipedia.org/wiki/Rap

Bibliographie :

  • Sartre Jean-Paul, « Qu’est-ce que la littérature ? », Gallimard, 1985.
  • Kant Emmanuel, « Anthropologie du point de vue pragmatique », Flammarion, 1999.
Partager: